Goma : 35 présumés criminels arrêtés et un co-assassin de l'ambassadeur Italien

Les services de sécurité de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu ont présenté le matin de ce lundi 1er Juillet 2024, une trentaine de bandits et d'importantes quantités d'armes et d'effets militaires.

Parmi les bandits présentés par le Maire Faustin Kapend Kamand à le presse, figure 1 présumé co-auteur de l'assassinat de l'ambassadeur Italen Luca Atanasio en Février 2021, deux présumés commanditaires du braquage de vendredi dernier dans une boutique sise sur le bâtiment commercial de la Mairie, 1 présumé co-auteur du braquage à l'entrée présidentielle deux mois plus tôt, deux faux Wazalendo, 15 voleurs à main armée et 18 autres personnes interpellées dans des circonstances diverses dans le cadre des opérations "Safisha muji wa Goma" (Assainir la ville de Goma).

Parmi les effets présentés, l'on dénombre 8 armes à feu, 11 chargeurs garnis, des tenues militaires, 8 machettes, 4 bêches, 3 matelas, un ordinateur, un téléphone portable, et une somme de 300 dollars.

En présence du premier substitut du procureur près l'auditorat militaire, le Maire policier a insisté sur deux grandes priorités à savoir :  l'Organisation des audiences publiques pour juger les semeurs de l'insécurité dans sa ville et le plaidoyer des députés nationaux et provinciaux pour obtenir le transfert des criminels vers les prisons lointaines hors de Goma, celle de Goma ayant atteint "le record statistique" des détenus.

En titre de rappel, le commissaire supérieur principal Faustin Kapend Kamand a brossé le bilan des opérations " Safisha muji wa Goma ", faisant état de plus de 150 armes à feu saisies des mains des bandits et plus de 200 présumés bandits interpellés, une occasion de féliciter la communauté sécuritaire engagée dans les opérations et encourager la population à garder le cap dans la contribution aux renseignements pour un Goma totalement sécurisé.


Denise Kyalwahi

PUB BY Georges Kizito | ON 01 juillet 2024 | SÉCURITÉ

10 DERNIERS COMMENTAIRES

VOTRE COMMENTAIRE

Récévoir nos articles ?

Restez connecter aux informations de notre pays et du monde entier.